Twitter m'a bloquer

Publié le par Louloute

 

twitter-oiseau.jpgJ'avoue, je n'ai pas publié ici depuis au moins mille ans. En fait, j'ai une excuse toute pourrie à te donner, mais comme tu es un lecteur de la vie de Louloute, tu n'es pas allergique à la première bisounourserie venue bien sûr !

Je t'explique : pendant 3 mois j'ai bossé de chez moi, autant te dire que j'étais un peu en manque de contacts, non pas physiques mais sociaux. Du coup, je suis partie me chercher des copains sur le Net, des gens qui faisaient le même super boulot de CM que moi, et mieux encore, des gens qui le faisaient de chez eux.

Et où trouver ces gens merveilleux ? Sur Twitter bien sûr !

J'avoue, sur Twitter, on rigole bien ! C'est un peu comme un Facebook, où tu n'écris et tu ne lis que des statuts et où tu aurais plein d'amis mais que eux ne seraient pas obligés d'être ton ami ! Haha ! Ouais on rigole donc.

Alors je "suis" ces gens (c'est comme suivre quelqu'un dans la rue, mais le risque de garde à vue en moins), plein de gens sympas qui ont des avis sur plein de trucs et tout, qui écrivent des blogs géniaux, qui me font trop rire, bref, ça relançait un peu l'activité sociale quoi.

Et puis j'ai eu envie d'écrire sur des sujets où je me sentais engagée, qui pour moi était de "vrais" sujets, un peu moins chiants que ma dernière journée de merde ou le dernier bouquin que j'avais lu. Genre la campagne contre le viol "la honte doit changer de camp" ou la journée de la jupe, ou même la neige sur Paris. T'as vu hein ? Je suis au top des sujets polémiques.

Et puis tous ces gens que je suivais sur Twitter et qui sont un peu moins fainéants que moi, ont écrit eux, sur ces sujets. Et souvent pour les descendre. Plus je lisais les articles et plus j'avais le sentiment d'être vraiment clichée, de soutenir des causes à la manque, même qu'il faut vraiment pas avoir de personnalité pour les soutenir, que franchement c'est pas en portant une jupe un jour J ou distribuer des tracts à la sortie du métro qui fera changer les gros cons avec leur bite et leur couteau.

Donc j'ai fermé ma gueule. De peur d'être jugée. De ne pas être assez "hype" pour tous ces gens.

 

Faut vraiment être con non ? Je veux dire, déjà, qui est-ce qui se soucie concrètement de la vie de Louloute ? Mes stats sont bien pourries depuis cette dernière année parce que mes publications sont plus qu'épisodiques. En plus, je ne force personne à me lire, si t'es pas content tu passes ton chemin, et surtout… ben j'ai envie de croire que au moins sur ce blog couleur violette, je peux dire ce que je veux.

Alors ok, porter une jupe n'a certainement rien changé ce jour là à la violence faite aux femmes. Mais moi perso, je ne fais rien d'autre pour toutes ces femmes ! Non parce que j'ai choisi de bosser 50 heures par semaine, d'avoir une vie de couple le week-end et de voir mes amis le soir.

Je suis une sale égoïste, pas du tout engagée, qui raconte aux mecs de Médecin Sans Frontières dans la rue qu'elle donne déjà, parce que j'arrive pas à boucler les fins de mois, alors je suis désolée mais je n'ai pas 300 euro par an à donner aux autres.

Donc je me suis dit que porter une jupe, c'était un geste à ma portée, qu'au lieu de ne vraiment rien faire, ben je pouvais au moins me les cailler sévère pour prouver que j'ai une part de moi engagée.

 

Récemment une personne de mon entourage a fait un truc qui cristallise toutes mes peurs liées à l'insécurité, notamment dans le travail : elle a lancé sa boîte ! Comme ça, comme une grande et vraiment en s'y mettant à fond, en réunissant toute sa force et son courage.

Je me suis que si je décidais de fermer mon blog à cause de l'éventuel peut-être avis que 3-4 personnes pourraient avoir sur mes articles.. ben j'étais vraiment la Reine des Couilles Molles et que je pouvais aussi aller me rouler en position fœtale sous ma couette en attendant que la vie passe.

Donc en clair : toi le twitto qui passera ici et qui n'aura pas le même avis que moi… et bien après tout, comme disait un générique un chouïa raciste : "faut de tout pour faire un monde" !

Je vous avais dit que c'était pourri comme excuse.

Publié dans quotidien

Commenter cet article

@CharlesLeSimple 13/05/2011 12:27



En suivant le hashtag #CM, voilà que je tombe sur le profil @vie_de_louloute , clic follow en mode automatique pour engranger, on verra bien ce que ça donne, et puis il y a un lien vers un
blog, idem clic automatique. Avec un truc qui alerte. Une nana qui se revendique bisounours.


Moi je me suis toujours vu comme un brûleur de bisounours. Parce que c'est marrant, par cynisme aussi très certainement. Mais on garde l'esprit ouvert et j'ai du temps, beaucoup de temps.
Donc on fait défiler les billets pour voir ce que ça donne.


 


Un titre "Twitter m'a bloquer" Marrant, allez on lit.


 


C'était l'exposé des motifs.


 


Maintenant mon commentaire sur ton billet :


 


"Un papier simple qui fait plaisir à lire, moi qui croise dans la twittosphère depuis bien moins d'une année, un papier qui dit non à la dictature de la pseudo-influence et au snobisme de
certains twittos qui ordonnent la bien-pensanse [désolé pour ce hideux néologisme de confort] et brandissent l'anathème contre celui ou celle qui ne sera pas dans le vent.


Donc, je reviendrai par là."


Marque-page


 



Zenobie 28/12/2010 17:49



Oui moi aussi ça m'a gonflé tous ces gens ce jour-là qui ont craché sur cette journée mais bon je suis habituée à ne pas être d'accord avec les twittos populaires.


Bon en plus je ne suis ni journaliste ni CM (mais ça serait susceptible de m'intéresser si y'a des places dans ta boite :p) et je ne me sens pas Parisienne du tout : je cumule les tares.


Bref j'écris mon petit blog dans mon coin, je suis contente quand j'ai un ou deux commentaires mais je ne cherche pas la gloire tout comme sur twitter d'ailleurs ou je suis un peu effrayée que
des gens me suivent (oui je sais c'est un peu le principe de twitter).


Bref ce que j'essaie de te dire c'est que je suis en phase! ^^



Louloute 05/01/2011 13:24



Héhé, Reine Zenobie, toi et moi on est grave en phase même !


Et ça je l'ai su en lisant ton blog la première fois :)


Alors tu as raison : continuons à faire ce qu'on aime et tant pis pour les râleurs !



AL 12/12/2010 19:32



Tu te remets en question, c'est ce qui te maintient terriblement et autant en vie... ;)



Louloute 14/12/2010 11:37



Je ne savais pas que tu passais encore par ici toi ;-)


C'est un peu comme crier en descendant une colline les bras écartés !



Madame Patate 12/12/2010 17:52



La twitterie "branchée" ou qui se croit telle doit aussi bien me prendre pour une cruche (certaines ne se privent d'ailleurs pas de me le faire savoir, merci merci merci de m'éclairer sur
l'étendue de ma nullité).


Et après ?


Pour 10 personnes qui te méprisent en se croyant meilleures que toi il y en a sans doute 100 qui sont comme toi, ne prennent pas forcément les autres pour des cons mais n'osent pas s'exprimer de
peur d'être jugées. La majorité silencieuse il paraît que ça s'appelle.


Pourquoi n'aurais-tu pas le droit de leur donner une voix ?



Louloute 14/12/2010 11:35



Déjà, avoir un commentaire de Madame Patate, c'est la GRANDE GRANDE classe !


Merci à toi d'être passée ici !


C'est vrai que la vraie question c'est "pourquoi mais surtout pour qui ai-je ouvert ce blog ?" La réponse n'étant pas "pour faire plaisir au plus grand nombre et
devenir une blogueuse trop réputée" donc... tu as bien raison : je vais continuer à faire ce que j'aime faire et tant pis pour les grincheux !



zioupette 11/12/2010 23:20



Ola ola ola je viens de relire.....Il es 23H18 (j'ai une excuse), et je crois qu'en faite c'était pas un message d'adieu?! ouffffffff alors je suis bien contente de m'étre gouré loool


Ta fan Number ONE


Lol grooos bisouuusssss



Louloute 14/12/2010 11:31



Hello ma biche, tu m'as bien fait rire avec ton premier message et tu sais quoi ?


C'était un très beau témoignage d'amitié et surtout de fidélité à ce blog, où tu as effectivement été la première des fan :)


On va continuer un peu l'aventure tous ensemble !