Survivre mais surtout vivre

Publié le par Louloute

05135350.jpgComme un fait de hasard, j'ai eu vent ces derniers mois de plusieurs témoignages féminins qui m'ont un peu interpellés, d'horizons divers et variés avec pourtant une constante : des femmes complètement dévastées après une rupture amoureuse et avec des conséquences pas toujours drôles si j'en crois les récits de ma jolie-maman qui est infirmière et qui me rapporte parfois des faits hallucinants.
C'est là que la grande question se pose à moi - et je sens que je ne vais pas me faire que des ami(e)s en y répondant - comment peut-on se mettre dans des états pareils pour une rupture ?

Tout d'abord mettons bien les choses au point, je ne parle que de ce que je connais. Se faire jeter comme la dernière des sous-merdes après plusieurs années de relation, sans explication qui tienne la route, et de préférence par téléphone un soir en rentrant du boulot, je connais. Je sais ce que c'est que de voir ses rêves d'avenir s'envoler en fumée, d'avoir tout un quotidien à reconstruire, d'affronter la solitude et de devoir un jour ou l'autre se confronter à nouveau à la gent masculine.

Mais ruiner sa vie et surtout sa santé, développer des maladies imaginaires et inquiétantes, se renfermer pendant des mois et des mois et des mois et... (ok vous avez compris!) sur soi-même, se couper du monde, négliger ses enfants, avoir le sentiment que vous avez perdu votre raison de vivre et tentez d'en finir, alors là non !
Je vais parler pour les filles parce que c'est mon "équipe" mais cet article est valable pour les représentants de l'autre côté hein, mais si, vous qui avez un truc là que vous confondez souvent avec une pédale d'accélération lorsque vous êtes au volant ;-)

C'est quoi ce délire ? C'est quoi cette connerie ?
Bien sûr qu'on a le droit d'être triste, bien sûr qu'il faut du temps pour faire son deuil, pour enterrer ce qui doit l'être mais c'est une aberration d'avoir cru et de continuer à croire qu'une personne (un homme en plus, pffff, naïves !) pouvait remplir votre vie tout entière !
Je ne reproche pas à ces femmes de souffrir, je leur reproche de souffrir pour de mauvaises raisons, à savoir d'avoir mis dans une relation amoureuse tout ce qui pouvait faire tourner leur monde. Mais d'où mesdames ? Depuis quand vit-on pour quelqu'un d'autre ?

Si j'ai l'air de tenir des discours un peu simplistes et pas franchement compatissants c'est parce que je suis passée par ces phases moi aussi et que je n'ai pas toujours eu les idées aussi claires qu'aujourd'hui. J'ai eu la chance de tomber sur des gens qui m'ont soutenue, secouée, poussée, tirée, écoutée et que j'aimerai que nous soyons plusieurs aujourd'hui à avoir cette même vision, qui je vous l'assure, libère et apaise.

Il faut tout d'abord vivre pour soi, s'aimer soi-même et aimer vivre avec soi. Simpliste hein ? Limite cliché ! On dirait un extrait d'un bouquin de développement personnel !
Oui mais qui le fait vraiment ? Qui peut se vanter d'avoir réussi à le faire réellement ? La solitude est une sorte d'animal sauvage qui vous donnera de violents coups de griffe au départ mais qui une fois dompté, vous transmettra plus de force que vous ne l'auriez imaginé.
Ce que j'aimerai vous dire avec plus de tendresse, c'est qu'il faut vivre par vous-même et pour vous-même. Lisez, allez nager, faites-vous des soirées verrines entre nana, allez couper les rosiers avec votre grand-mère, prenez des photos, des trains, des shots. Ne fuyez pas qui vous êtes, ni vos angoisses, ni votre chagrin mais construisez-vous une vie à vous.
Et lorsque vous aurez une vie remplie, une vie solide, alors vous aurez enfin la place d'y accueillir quelqu'un d'autre.

Je me suis moi-même lamentée de looooongs mois sur ce blog comme dans ma vie, de ne pas trouver d'homme. Oh mon dieu, pourquoiiiiii ? Ben ma petite, parce que tu t'imaginais qu'un mec remplirait le vide intérieur de ta vie ! Erreur ! Quand tu as enfin "laisser tomber", que tu as appris à t'aimer, à aimer ta vie, il s'est comme par hasard pointer un ptit mec, pas con pas moche qui te fait encore bien rire chaque jour.

Là où je voulais également en venir - et ça c'est un peu plus particulièrement pour les célibattantes - c'est que le monde est rempli de mecs géniaux (l'inverse est vrai pour les filles hein).
Derrière cette phrase à la manque, il y a une réalité : c'est-à-dire qu'il y a vraiment sur Terre, en France, peut-être même dans votre ville, des mecs honnêtes, fidèles, qui vous apporteront le petit déjeuner au lit, qui vous traiteront comme des princesses, qui vous aimeront une vie entière et vous feront des enfants.
J'en connais, ils sont réels et ils sont seuls ! Pourquoi ? Parce que leur mère/ leur ex / la société actuelle / la télévision ou je ne sais quoi encore leur a renvoyé d'eux une image merdique.
Mais surtout, surtout, revoyons nos critères de femme qui sont impitoyables ! Arrêtons de chercher forcément des beaux gosses, avec de grosses bagnoles, arrêtons de tomber amoureuse de connards, de bad boys, des types charismatiques avec pleeeeeinnnn de potes.
Et si la prochaine fois que vous rencontrez des gens, vous vous intéressiez plutôt au meilleur ami timide du grand benêt qui vous fait des clins d'oeil de séducteur en vous payant des verres ?

Cherchons à nous connaitre, trouvons un système de valeur qui nous corresponde plutôt qu'un prince charmant, qu'un coup de foudre, qu'un feeling, qu'un interdit (homme marié, casé, ....). La gentillesse est une qualité trop souvent baffouée alors si vous avez le sentiment d'avoir toujours rencontré le même genre de mecs et que les choses se sont toujours terminées de la même façon... changez de cap ! Vous verrez bien si pour une fois vous ne tombez pas sur quelqu'un qui vous aime pour ce que vous êtes.
Et si tout doit s'arrêter demain... et bien l'important c'est de se relever quand on tombe et de continuer à croire qu'heureusement il n'y a pas une mais plusieurs personnes qui nous correspondent ici bas.

Publié dans Amour

Commenter cet article

NicolE nicKY 18/06/2010 18:13



ça alors je viens de tomber sur mon double !!


je sais ce n'est pas très malin d'écrire ça, mais comment exprimer !!


vécu ressemblant et vision identique ...


bravo ..et nous sommes des milliers de femmes devant ce constat..qu'il n'y a qu'un homme fait pour "nous" !!


Partager notre "existence" plusieurs fois et laissons nous aller dans le bon courant du fleuve de notre vie (avec toutes les expériences que vous énuméreZ)


....il sait ou il nous mène au fond, le plus dur et de ne pas "diriger" la barque ...trop "peur" des fois que !!!!!!


 



Louloute 20/06/2010 19:53



C'est tout à fait ça ! On est vraiment connectée, et cela prouve que nous ne sommes pas les seules à penser ce genre de choses :)



Am 15/01/2010 16:06


Un très bon article encore! On l'a toutes vécues à un moment à un autre cette rupture qui fait mal mais je suis tout à fait d'accord avec toi, ce n'est pas une raison pour s'auto-détruire! On a
tout à fait le droit de souffrir, mais on a également le droit de se relever, de recommencer à aprécier la vie en solo, de retrouver les choses qu'on ne faisait plus en couple et qui mine de rien
nous manquaient, et on en ressort plus forte pour une nouvelle relations. Alors pour celles qui viennent de se faire larguer : courage c'est pas facile, mais soyez égoiste! Ce nul qui vous a largué
a déjà fait pas mal de dégats, à quoi bon en rajouter? Et pour celles qui parlent d'horloge biologique, juste une remarque, un homme ne regardera pas une fille mal dans ses pompes. Ce ne sera pas
lui le "sauveur". Par contre, si on a réussi à se reprendre en main, alors là, le monde est à nous!
Encore bravo Louloute pour cet article, qui comme tes autres articles rejoignent beaucoup ma façon de penser et de voir les choses!


Louloute 21/01/2010 01:18


Je pensais Am que tu soulignes un point essentiel : soyons égoïstes, pensons à nous.
Je crois que rien ni personne ne le fera pour nous et surtout celui ou celle qui se moque du mal qu'on peut avoir à cause de lui/d'elle alors pensons à nous !!!

Merci de ton commentaire en tout cas :)


Sarah 11/01/2010 12:59


Bon, j'arrive un peu après la bataille... simplement, pour répondre à Suzie, je n'ai pas l'impression que tu "juges" dans cet article, c'est simplement le ton qui peut le faire croire, mais ce que
j'ai retenu, c'est un conseil essentiel que j'essaie de m'appliquer: il ne faut surtout pas tomber dans le piège qui consiste à penser que si on ne va pas bien c'est parce qu'on est seul(e) et que
LA solution à tous nos maux serait de rencontrer l'âme soeur... Soyons heureux d'abord, le reste viendra naturellement, j'en suis plus que jamais convaincue.. quant à la contribution de l'amour au
bonheur, on ne peut pas la nier, mais l'amour ne fait pas tout, l'amour blesse aussi, l'amour doit se construire sur des bases solides...


Louloute 21/01/2010 01:19


Le patapon comprend bien l'autre patapon
Rien à ajouter, ta radio cérébrale est branchée sur la mienne :)


Suzie Renart 09/01/2010 23:03


Ma très chère Louloute avant tout bonne année ! Je voulais réagir face à ton message. Je comprends entre les lignes que tu réagis - entre autre - aux derniers message de Patate. D'un côté, je
partage tes interrogations. Je ne suis pas sûre que je pourrai me rendre dans cet état pour un homme. Je sais malheureusement ce que sont la maladie et le handicap d'un enfant et en comparaison,
une affaire de rupture me parait bien insignifiante. Pourtant, je te trouve dure et un peu injuste. Je pense en effet que nous n'avons tout simplement pas tous les mêmes armes, de par notre
histoire ou nos éducation. Tu as peut-être juste la chance d'être plus forte que d'autres, plus stable, avec de bonnes bases. D'autre part, je crois que tu es encore très jeune et que tu oublies un
facteur clé : à partir de trente ans, pour une femme, la solitude est souvent synonyme de fertilité, le compte à rebours s'enclenche et le célibat est d'autant plus difficile à vivre. Voilà, donc
pour toutes ses raisons, je m'abstiens de juger :). Mais tout ceci n'est que ma petite contribution au débat !


Louloute 10/01/2010 19:16


Il est vrai qu'il est là encore très facile de tenir ce genre de discours quand tout va bien.
J'imagine également qu'il est plus aisé de recnstruire sa vie à 25 qu'à 30 et quant à la question des enfants... là, en effet, l'argument est peu réfutable car moi-même je n'envisage pas de faire
des enfants seule.
Je voulais juste relativiser cette douleur que l'on ressent lors d'une rupture et attirer l'attention sur le fait qu'elle est souvent dûe à des choses plus profondes.
Alors bon, en définitive, chacun fait comme il peut, avec les armes qu'il a mais ce serait vraiment vraiment trop triste que certaines d'entre nous choisissent d'en finir plutôt que de continuer à
cause d'un homme...
Mais merci à ta contribution ma Suzie, je sais que je peux toujours compter sur ton avis fidèle et sincère :)


ennA 07/01/2010 23:56


Merci pour ce billet qui sonne très juste pour mon cas. Je me suis faite plaquée il y a quatre mois par mail. J'ai vécu une relation à distance et au mois d'août j'ai franchi le pas en prenant la
décision de venir m'installer chez lui; d'autant plus qu'il me l'avait plusieurs fois proposé.
Il a retourné sa veste en quelques semaines en m'envoyant un mail dans lequel il me disait qu'il ne voulait pas s'engager plus avec moi et qu'il voulait vivre sa vie librement.
Je n'ai pas répondu à ce mail ni aux suivants dans lesquels il me disait qu'il tenait à être mon ami. Je lui donnerai mon ressenti et éventuellement des nouvelles quand j'irai mieux.
Suite à cette rupture, je ne me suis pas rendue malade mais mon corps a parlé pour moi en perdant presque 3 kilos. Je ne me suis pas renfermée sur moi-même et j'ai décidé de sortir plus souvent, de
rencontrer de nouvelles têtes, bref de me changer les idées.  Aujourd'hui, je ne veux plus entendre parler de relations amoureuses, de mecs, d'engagement. Je me reconstruis ou tente de le
faire, je veux d'abord et avant tout penser à moi.


Louloute 08/01/2010 09:16


Coucou enna,

J'avais peur qu'en écrivant ce billet, des gens ayant connu des ruptures "fraiches" s'en sentent blessées et ne comprennent pas trop mes mots mais je suis heureuse de voir que pour toi, le message
a été bien "accueilli".
Quelle lacheté de la part de cet homme !! Une rupture par mail ? Formidable, vraiment formidable ! Ne lui donne en effet pas trop de nouvelle, qu'il ne s'imagine pas que ce type d'acte puisse avoir
pour conséquence de ne rien changer justement.

Je comprends que tu sois complètement blasée des hommes et des relations et dans un premier temps, je pense que c'est assez sain !
Le reste, cela vient après !

Bonne journée à toi en tout cas :)