Rose c'est Paris

Publié le par Louloute

Une petite apparition pour vous dire que je ne suis pas morte mais que j'attends désespéremment que Mr Free m'envoie ma bobox : si j'avais su, j'aurais gardé l'ancienne :-)

Si je suis ici c'est pour vous dire que j'ai passé un excellent week-end à profiter de la vie parisienne en allant notamment voir une exposition de Bettina Rheims, intitulée "Rose c'est Paris" avec mon artiste favori qui s'y connait un peu beaucoup dans ce domaine. Je vous la conseille vivement, si vous aimez le nu, le noir et blanc et si vous n'avez pas d'enfants avec vous, bien entendu!

Complètement azimutée - mais je finis par croire que tous les artistes le sont  un peu- cette exposition nous narre l'histoire de Rose ou plutôt de sa soeur jumelle, qui se lance à sa recherche à travers Paris.

Féminité poussée à son paroxysme, amours coupables, ôde à réflexion intérieure, "Rose c'est Paris" regroupe en son sein assez d'érotisme et de goût du détail pour nous offrir une exposition parfois dérangeante mais toujours marquante.

On apprécie également les portraits de visages connus, comme notre très belle Louise Bourgoin en Liberté guidant le peuple, mais également bien d'autres. Visages mutins, corps de vierge et sexualité sourde, Bettina Rheims nous prouve encore une fois qu'elle aime poser son regard sur les femmes, sans tenir compte des limites qui frustreraient son art.

Un film retraçant en quelque sorte le "making off" de cette exposition est diffusé tout au long de la visite. Mon conseil : n'écoutez pas les guides qui vous pousseront à ne pas vous arrêter devant le premier écran, c'est le seul devant lequel vous pourrez vous asseoir !

L'expo s'arrête le 11juillet : n'attendez pas. C'est à la BNF dans le 2°, rue Richelieu (l'entrée est de l'autre côté en fait, rue Vivienne, pour raison de travaux ou je-ne-sais-quoi) et comme ça vous pouvez en profiter pour manger japonais rue St Anne !

rose-c-est-paris.jpg

                                              © Bettina Rheims, Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris


Publié dans Culture

Commenter cet article