A lire/à ne pas lire

Publié le par Louloute

tribulations.jpegJe sais que j'ai du mal à trouver un axe principal à ce blog : mode, culture, ciné, cuisine, mylife, bref.. c'est un peu tout ça et rien à la fois. Je consacrais mes conseils lecture de ces derniers temps à un site censé me rémunéré mais la politique du site en question n'est plus vraiment en accord avec mes principes, donc vous allez vous récupérez mes avis lectures sur la vie de Louloute. Contents ? :-)

Pour une fois, on va commencer par les "à ne pas lire" : Les lumières de Bullet Park de John Cheever.
C'est un peu Desperate Housewives revisité par Virgin Suicides. Et là vous vous dites "mais j'ai aimé les deux". Oui, moi aussi, mais tout mélangé, ça donne surtout la description poussive d'une vie de banlieue complètement dépressive, avec des personnages improbables, dégoulinants de cette folie unique que l'on semble trouver seulement outre Atlantique. Si vous avez détesté Les corrections de Jonathan Franzen, alors vous risquez de ne pas trop apprécier non plus.
Personnellement je me suis retrouvée avec ce bouquin oublié dans mon sac et rien d'autre à lire dans le métro, c'est pour ça que je suis allée jusqu'au bout mais j'ai eu envie de m'injecter du Valium à de nombreuses reprises. En quatrième de couverture, un journaliste mal payé a écrit quelque chose comme "des moments à  mourir de rire". Je vous assure que je n'ai pas même esquissé un sourire. Je suis même en train de chercher en vain à vous raconter un peu l'histoire sans trouver grand chose de probant... A oublier donc !

Par contre les "à lire" : Tribulations d'un précaire de Ian Levinson
En période de chômage, j'avoue que j'avais comme qui dirait une légère appréhension à l'idée de me plonger dans le récit d'un mec cherchant du boulot mais le résultat est plutôt drôle ! Autobiographique, le narrateur nous raconte le récit de sa vie professionnelle et comment diplômé en licence de lettres, il cherche chaque jour à travailler à nouveau pour pouvoir payer ses factures et remplir un peu le frigo. Il va alors exercer tous les métiers possibles et imaginables, allant même jusqu'en Alaska où il va connaitre des conditions effroyables.
Certains passages sont vraiment hilarants, notamment quand il décrit les strates de l'entreprise américaine et les questions qu'un DRH peut te poser en entretien.
A lire donc, si vous vous sentez assez détaché des questions de recherche d'emploi bien sûr !
Je suis d'ailleurs en train de lire un second livre de lui, nommé Un petit boulot. Je vous en parlerai plus tard s'il vaut autant le coup que celui-ci.

Publié dans Culture

Commenter cet article