A la coque

Publié le par Louloute

Il circule depuis plusieurs années sur le Net et sur la blogosphère, un certain nombre de cordon-bleus sans précédent ! Les blogs cuisine fourmillent, le 'home made' est plus que jamais à la mode et je suis certaine que nombre d'entre vous en train de lire ces lignes sont de talentueux cuisiniers et cuisinières qui ravissent leurs amis et leur famille !
Moi-même, je ne suis pas complètement gauche avec une casserole dans les mains. J'adorais cusiner pour mon frère et mes différents collocs ces dernières années et toute personne passant ma porte à cette époque  avait exclusivement le droit de poser ses fesses sur le canapé ! Et puis je suis devenue parisienne.
Apèrs 8h du boulot et 2h de transport par jour, vous avez désormais appris à enrichir les Hippopo, Bistrot Romain et autres excellents japonais qui pullulent à Paris. En clair, vous ne cuisinez plus des masses (oui alors je sais que certaines enchaînent boulot/métro/fourneaux/dodo... chapeau bas mesdames !)
Vous avez retrouvé vos bons vieux réflexes d'étudiante : pâtes-éclair, riz en sachet, tranche de jambon roulée sur une biscotte. Bref, le régime est une excuse géniale pour faire de moins en moins de vaisselle.
Mais l'autre soir, il vous est venue une idée, une envie plutôt.. Tel Marcel et sa Madeleine, vous avez eu une irrépressible envie.. d'un oeuf à la coque où tremper de petites mouillettes.
Rien de plus simple ! Justement, il vous en restait plein des oeufs (bio s'il vous plait !) dans le frigo, rapport à un projet de gâteau qui fut avorté, faute de courage, mais bref. Donc des oeufs à la coque ! Plus facile tu meurs.
Ouais ouais ouais. Tout ça tout ça.
Le problème c'est que votre mère, elle faisait super bien les oeufs à la coque. Et bizarrement, vous ne vous souvenez plus vraiment des temps de cuisson. Par contre, vous vous souvenez très bien de votre période ado rebelle où vous changiez de petit-déjeuner toutes les semaines et que vos derniers oeufs à la coque se sont révélés dégoulinants imangeables ou au contraire prêts à être faits en salade d'endives. Impossible d'atteindre le juste milieu.
Du coup, devant votre boîte de 6 ce soir, vous vous sentez.. un peu conne... très nulle en fait.
Que faire ? Décrocher le téléphone pour demander de l'aide à votre mère/grand-mère/tante ou autre représentante du corps féminin ? Oubliez !! Autant avouer carrément que vous ne repassez jamais vos vêtements ! (c'est vrai, vous n'avez même pas de fer chez vous. Vous faîtes juste super attention à la texture au moment d'acheter des fringues et étendre le linge vous prend 2 heures !).
Vous êtes donc toujours plantée comme un lampadaire devant votre casserole.
Une seule solution s'impose : internet ! Vous googlelisez donc la honteuse recherche "recette d'oeufs à la coque" et bing, vous trouvez ! Génial non ? Comme je suis une fille sympa, je la partage avec vous ce soir.
Donc prendre une casserole et faire bouillir de l'eau. Evident. Moi je laisse bien bouillir, genre grosses bubulles pour être sûr ! Ensuite déposer dé-li-ca-te-ment les oeufs dans la casserole à l'aide d'une cuillère à soupe. Important ! J'ai tenté de les mettre à la main un soir où je téléphonais en même temps : erreur ! Vu la température, vous serez obligé de les "lancer" et ce qui doit arriver arrive : ils se fendillent et le blanc commence à s'échapper. Loooooser !
On dépose donc délicatement les oeufs dans la casserole et on retire celle-ci du feu. On compte 15 secondes (un mississipi, deux mississipi,...) avant de remettre la casserole plein feu. Et là, 3 minutes montre en main : pas plus, pas moins !
On retire les oeufs, on les passe sous l'eau froide pour qu'ils arrêtent de cuire (c'est fourbe un oeuf, ça cuit même sorti de l'eau) et c'est prêt ! Il ne reste plus qu'à les poser sur un coquetier et à taper sur leur tête avec une cuillière. Bon, moi perso, je suis une grosse snob. En fait, je n'ai pas de coquetier (super mal équipée la fille quand même, j'ai pas de presse-purée non plus !) donc je mange mes oeufs posés sur une coupe de champagne.
La classe non ?

Publié dans quotidien

Commenter cet article

Sarah 03/12/2009 14:46


J'adooooooooooooooooooooore!!! la coupe de champagne-coquetier, franchement tu atteins des sommets mon patapon!! Tu me fais trop rire!


Louloute 03/12/2009 20:21


Ouais, je pense que là on a atteint des sommets en termes de snobisme :)