Vivre la nuit

Publié le par Louloute

Si je retrouve enfin le calme et les pseudo-vacances (on arrête jamais de bosser dans cette école de comiques ou quoi ?) le début de la semaine a été plutôt agitée ! Etant en pleine semaine d'élection des listes du bureau des rigolos (j'évite les mots clès trop directs hein) nous avons enchainé deux OB (comprendre soirée où la piocle est gratuite, venez vous plaindre que les jeunes soient alcooliques après).
Je trouve que vivre la nuit c'est crevant. Déjà ça a un côté routinier. Non parce que se coucher à 5h du mat' un soir, c'est trooooop la claaaaaasssse (heu, on a ce qu'on peut dans sa vie hein!) mais au bout de deux soirs c'est un peu le quotidien : manger, se déguiser en pouffe (soirée "glamour&kitch" et "détail qui choc", c'était pas un déguisement naturel non plus), se pointer en boite, boire, fumer, crever de chaud, se tortiller sur des sons qu'on entend 4 fois par soirée, se coller-serrer à des potes histoires de ne pas passer que pour les lesbiennes de service et rentrer pour s'écrouler sur son lit.
Un soir ça va, déjà deux soirs ça me saoule (mouhahaha), alors tous les w-e.... Je ne dit pas non plus de faire sa polarde en ne faisant aucune soirée, une fois de temps en temps ça relax, ça permet de se lâcher mais j'avoue avoir du mal à comprendre les "clubbeurs" ! Sortir le vendredi soir, le samedi soir, c'est un peu saoulant à force de lever les bras en l'air pour avoir l'air intelligent, de voir toujours les mêmes têtes, boire, fumer ou respirer la fumée des autres ! Moi déjà rien qu'une tenue complète à mettre à laver le soir ça me gonfle un peu....
Le monde de la nuit c'est surement très excitant au début, parce qu'en effet tout à l'air permis, tout est différent, on devient sans doute autre qu'on est toute la semaine, mais quand même, l'originalité et l'attrait passe vite. Si vous avez commencé à sortir à 16 ans tous les we je comprend qu'à 23 on soit blasés !
Non j'avoue,c 'est p-e moins fun mais je préfère vivre le jour, on est moins en état d'anesthésie généralisée ! C'est quoi l'intêret de finir complètement raide deux fois par semaine ? Ca perd son aspect "intéressant" et exceptionnel non ? En plus le lendemain franchement, c'est un peu "tu t'es vu quand t'as bu ?" Alors les choses étranges qu'on a faites ou ce dont on se souvient pasdu tout... ça en dit long :-) La tête dans le cul, le cul dans le brouillard comme dirait Tryo !
 Hier soir, petit restau japonais (j'adore ça !! ) et calinou :-) Il en faut peu pour être heureux !

Publié dans Amis

Commenter cet article

eva 30/03/2007 17:09

Mouaisss;.....sortir y'en a qui aiment...moi bof bof...mais chacun son truc

Louloute 30/03/2007 18:50

Nan mais c'est sur, chacun son délire ! :-)