A toi qui n'est plus là

Publié le par Louloute

Je ne sais pas pourquoi je pense à toi aujourd'hui. Il n'y a rien de spécial, juste ton image dans ma tête. Tout à l'heure j'ai presque oublié que tu n'étais plus là, je croyais que tu étais toujours en vie, que tu vivais quelque part, en France ou ailleurs, mais que quelque part tu étais en train de respirer, de rire, de bouger. Mais non. Je sais où tu es. Tu es sous une tombe de marbre, dans ma ville natale. Il y a un ange qui pleure sur ta stèle, il a raison de pleurer.
Tu es partie si jeune, alors que tu avais à peine 18 ans, tu es partie sans avoir rien connu, sans avoir rien compris. Tu es allée rejoindre ta mère et j'espère que vous êtes ensemble.
Tu me manques si tu savais. Ma vie pourrait être la tienne, mes sorties, mes amis, mes am
ours, tu avais le droit de vivre tout ça... mais non.. au nom de l'amour tu as cru que tout était permis et tu as accepté plus que tu n'aurais jamais du.. jusqu'à en mourir.
Ta mort me fait mal mais surtout elle m'offusque, elle me met en colère, elle me donne envie de crier. Parce que la mort n'est jamais juste mais que là elle l'est encore moins. Tu avais ce sourire, cette joie de vivre, cet humour qui faisait briller tes yeux bleus et il a suffit de quelques gestes de violence pour éteindre tout ça. Il t'a sans doute laissée là, agonisante,
sans secours, celui à qui tu t'étais déjà mariée, comme ça, sans rien dire à personne.
Je me sens coupable, de t'avoir laissée partir si loin, de ne m'être pas assez souciée de toi. Je ne suis peut-être pas responsable directement mais je suis complice de cette situation où je t'ai laissée t'enliser.
On a tort de croire que les gens qu'on aime sont immortels ou du moins qu'ils seront assez forts pour rester en vie. Je gardera de toi une douce image, enveloppée de lumière, une image qui ne soit pas tâchée par la violence de ta mort.
Je pense à celle que tu aurais pu devenir, tu aurais 21 ans à présent, je pense à tes études, à ton père, à la vie que tu aurais pu avoir, à l'amour que tant de gens avait pour toi...

Tout ceci n'est qu'un énorme gâchis.... Personne ne mériterait de mourir comme ça.


Publié dans Amis

Commenter cet article

lavillonniere 05/10/2009 14:37


c'est très beau ce que tu as écrit il n'y a rien d'autre à dire....


aurélie ta coupine du CM2 27/03/2007 12:21

Punaise, là tu me coup le sifflet comme on dit j'ai survoler ton blog et ta du talent pour écrire lol a quand le livre? J'ai l'impression de tomber sur un roman..Chapeau!

Gauthier 15/03/2007 14:00

Je parcours ton blog pour la première fois, et je tombe sur ce billet. Il coupe le souffle...

Je n'ose imaginer ce qu'il peut se passer dans ta tête quand tu penses à cette amie. Parfois j'ai honte d'être un mec...

Il faut cultiver le souvenir de ton amie, en parler, pour que ça ne se reproduise plus!

Bisous.

Louloute 15/03/2007 17:54

Hey Gauthier, bon bah écoute ça fait plaisir que tu passes ici, moi jviens te lire tous les jours :)Sinon en effet il y a un peu cette première réaction, genre les mecs c'est vraiment des salauds.Donc j'en parle, pour que les futures femmes de demain n'oublient pas que ce genre de comportement n'est pas acceptable.Merci encore d'etre passé ici en tout cas :)

Nanoo 12/03/2007 19:15

C'est dur à lire... personne n'a à endurer ça.. jamais... et surtout pas au nom de l'amour!!!très beau billetplein de bisous à toi

Louloute 12/03/2007 22:02

Merci  Nanoo pour ton soutien, tu es toujours là quand il faut :)

elodie 12/03/2007 09:58

oui quel gachis...
elo

Louloute 12/03/2007 22:02

Merci Elo pour ce petit soutien, ça me touche