Le mardi, c'est chasse à la souris !

Publié le par Louloute

Je me disais hier : un mardi c'est un mardi. Ils se ressemblent tous. C'est toujours : j'ai des problèmes de bus le matin (trop tôt ou trop tard), j'ai envie de me pendre à midi rien qu'en pensant aux 3 heures d'allemand qui m'attendent, je taxe une clope à la pause de l'aprem tellement je déprime, je vais en courses à la sortie des cours, il pleut et il fait noir, je prend un bus bondé de lycéens hurlants et je fini par ranger le frigo en pestant contre la société/mon frère/le fait de manger/ la pluie/l'hiver ! Mais le mardi c'est aussi le début des soirées-copines ! Ca permet de tenir un bon rythme de mardi-mercredi-jeudi soirs ! lol ! Donc, comme tous les mardis, je bouge mes fesses à 21h pour aller chez mes colloc favorite : La Chouch et Duracelle (elles ont de vrais prénoms dans la vie, si, si ! )
Et c'est là qu'on se fourvoie tous, en croyant que les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Car alors que nous étions en train de s'envoyer siroter notre champagne pour l'anniversaire de Duracelle, nous voyons apparaitre sur le plan de travail, là, entre les plaques de cuisson, juste à coté du micro-onde.. une souris !!!
Bon, l'effet de surprise fut moindre dans le sens où ma copine Chouchane me rabattait les oreilles de cette souris trop mignonne mais qui lui bouffait ses tee-shirt. Il parait qu'elle trottait régulièrement à travers l'appart et que ni mort-aux-rats, ni tapettes, n'ont pu faire quoi que ce soit. Chouch lui courait bien vaguement après pour tente de la mettre dehors car, je cite, "je ne pourrais jamais tuer une bête aussi mignonne"... Erreur, erreur....
Donc la souris sort. Et toute Louloute que je suis, moi, avec mes $$ kilos et mon mètre 75, et bien j'ai bondi de ma chaise et j'ai sérieusement envisager de me percher sur un truc.
De là : conseil de guerre. Pas question de se faire un remake des souris et des femmes (spécial dédi à ceux qui comprendront la référence) : il y a une place pour les uns et une autre pour les autres. Cette ville étant trop petite pour nous deux, étranger... va bien falloir que y'en ait un qui se caaaasssssse ! Vu que nous êtres humains payons un loyer, l'heure de la mort de la souris avait sonnée. Sur conseils du père de Chouch, elle s'est armée d'une main d'un torchon mouillé qu'elle a enroulé pour s'en servir d'assomoir et de l'autre un couvercle en fer pour s'en servir de.. enfin bref.. pour donner plus de poids à son attaque si vous voyez ce que je veux dire. Et là, un tableau saisissant : Duracelle qui soulève le micro-onde en criant, Chouch qui donne de grands coups de torchon sur la souris en criant et moi debout sur le canapé, en train de crier, un cendrier dans une main, une clope dans l'autre.
Et bing, et bing, et VLAM ! Un grand coup de couvercle en fer et la souris est partie rejoindre les chasseurs des terres éternelles ! On a balancé le cadavre et le torchon avec, par manque d'estomac.. beurk ! Moi ça m'avait coupé les jambes (chochotte jvous dis!) du coup nous avons picolé pour faire passer le stress et chanter la marseillaise sur un pied, ce qui a eu pour conséquence de faire déplacer la voisine (il était 23h, rhooo) qui nous a dit qu'à 3 on faisait le meme bruit qu'à 15. Alors on a fini la soirée en se racontant des potins de filles !
C'est décidé, mardi prochain, on part à la chasse au ragondin !!!

Publié dans Amis

Commenter cet article

Hugo 30/11/2006 14:26

amusante histoire :-)  j ai bien aimé le " Of mice and women " ( je peux donc m approprier la dédicace ) pour la ptite histoire je viens de lire ds wikipedia que le titre du récit s'inspire d'un vers de Robert Burns: "Les plans les mieux conçus des souris et des hommes souvent ne se réalisent pas".  À travers une écriture grave et monocorde, il exprime toute la misère et la solitude humaine. ensuite vint le film. et sinon : la semaine prochaine je pense que ca sera plutot la chasse aux : ragoNdins (ooopssss tu as oublié le N ) ( le ragodin etait donc je pense une co...uille oooppss j ai oublié le Q )

Louloute 30/11/2006 19:19

LOLMerci Hugo pour ton oeil précis et infaillible  Je me demandais où tu étais passé, ne te voyant plus aux travers des commentaires :-)