Encore féministes !

Publié le par Louloute

Un article un peu moins sur le mode "dream in blue" parce que ça va finir par vous fatiguer et moi aussi :)

Sans faire de propagande aucune, je voulais vous parler ce soir du réseau féministe lancé par Florence Montreynaud appelé "encore féministes" ! Je vous encourage à jeter un oeil de tout urgence au site !

Je vous laisse découvrir les actions de solidarité ou de manifestation que nous menons, mais j'aurai surtout voulu attirer votre attention sur le manifeste à signer : http://encorefeministes.free.fr/signer.php3

 

Que les mecs ne partent pas en courant, il me semble indispensable que ce combat contre les discriminités se mène à plusieurs ! Alors certaines d'entre vous vont peut-être se sentir bien loin de tout ça, mais je vous rassure, ça n'est pas un rassemblement de nanas qui se laissent pousser les poils et qui haïssent les hommes. Pour moi, cela m'a à un moment donné semblé indispensable d'élever la voix contre certaines pratiques, certaines remarques, certaines publicités ou paroles de rap.

Alors si vous estimez qu'aujourd'hui le féminisme n'a jamais tué personne mais que le machisme tue tous les jours, alors vous estimerez peut-être vous aussi que ça vaut encore le coup d'être féministe !

Si nous avons la chance de vivre dans un pays où nous pouvons voter, conduire, travailler et tout simplement vivre sans un homme pour nous contrôler, c'est une chance.

Pourtant, en France encore, des disparités, du sexisme et des discriminations subsistent.

Pourquoi à études et poste égaux, les femmes sont-elles en moyenne payées 30% de moins que les hommes ?

Pourquoi nos gouvernements sont bien loin de respecter la parité homme/femme au sein des ministères ?

Mais surtout pourquoi chaque jour des femmes meurent sous les coups de leur mari/compagnon ?

Si vous voulez que les choses changent, pour vous, mais aussi pour vos filles, je ne peux que vous encourager à signer ce manifeste.

 

Ras-le-bol de devoir être l'infirmière plutôt que le médecin, l'assistante plutôt que le directeur artistique , de ne pas pouvoir porter une jupe sans se faire dévisager et traiter de salope... Je ne dit pas qu'il faut imposer des quotas et donc des femmes à n'importe prix, je voudrais simplement qu'on arrête de mettre des bâtons dans les roues des femmes qui veulent réussir.

Il y a des jours où certaines blagues m'énervent profondément, non, ça n'est pas parce que nous avons des ovaires que nos neurones sont endommagés. Et encore, j'ai de la chance d'avoir la vingtaine et d'évoluer avec des gens de ma génération relativement ouverts sur l'extérieur mais je vois encore des spécimens de macho comme on en fait plus.

Bref, que vous soyez une femme ou un homme et que vous estimez qu'on doit juger quelqu'un à ses actes, ses paroles et non pas au fait qu'il ait ou pas un penis entre les jambes, alors j'espère que vous aussi vous estimerez qu'il faut être "encore féministe".

 

Bonne semaine à tous !

Publié dans Culture

Commenter cet article

BanZZai 14/09/2009 17:34

Ah mais carrément en fait. Bah au moins ça met les choses au clairs pour ceux qui auraient cru que c'était de dialogue qu'on avait besoin. Effectivement si c'est juste pour vous complaires et vous auto-congratuler, cette idée de "féminisme", j'ai pas trop de mouron à me faire au sujet de la place de mon sexe dans la société^^

lydie 07/09/2009 23:18

Bravo mon canard pour cet article salutaire, je vais de ce pas me renseigner sur ce réseau.Il y a encore beaucoup de mentalités à bousculer : celles de certains hommes et de certaines femmes aussi, ne l'oublions pas.Bisous

Louloute 13/09/2009 19:44


Exactement, les filles ne sont pas les dernières à trimballer ce type de préjugés machistes !

I kiss U


BanZZai 02/09/2009 23:34

Non non, ça n'a rien de gratuit, c'est tout à fait réfléchi. Tu m'ennuies à me forcer à développer mon argumentaire, en éludant complètement la reflexion qui aurait pu germer dans vos esprits féministes... Maintenant il va falloir que j'écrive un paragraphe, avec la main que je me suis pétée à cause d'une fille (oui, gros bourrins que nous sommes, quand on se prend une pique impossible à encaisser, il nous arrive encore de tapper contre un mur au lieu de mettre une claque possiblement méritée - mais je suppose que ça ne se fait pas, car la femme en tant que faible être, au même tire que les handicapés ou personnes agées, doit être protégée de la violence).Non, je dis tout simplement que si les hommes traitent les femmes comme de la merde, c'est peut-être parce qu'il traitent aussi les autres hommes en tant que tel. Et que les femmes ne méritent pas d'en être protégées, et à priori ça devrait être pris comme un compliment. C'est ce que j'appelle de la victimisation, et selon moi ça fait que la femme protégée restera victime protégée à vie, au lieu d'être égale à part entière.Moi je crois que la seule qui mérite l'appellation de féministe, que j'abore de toute manière, c'est celle qui aura sur faire quelque chose de sa vie sans qu'une association oblige tout le monde autour d'elle à faire semblant de la respecter.Le féminisme, ça devrait être fait pour les moches qui veulent qu'on les traite comme des belles. Celle qui trimballent leurs nichons au vent et qui comprennent pas que ça attire les regards sont foutrement ingénues ou hypocrites et je suis très sérieux quand je dis que vous ne comprendrez jamais ce qu'est un bouillon de testostérone au milieu de 100 culs en strings/mini-jupe/décoletté/talons et que le jour ou les mecs, si c'est ça votre problème, ce comporteront tous en parfait gentleman qui n'en n'ont rien à foutre de votre cul, on aura 10 ans devant nous avant que leurs couillent se rabougrissent et on aura plus à se soucier du réchauffement climatique !

karine 31/08/2009 14:37

Ce discours féministe , anti-sexiste passe mal en effet auprès d'hommes mais je trouve que auprès de femmes aussi, hélàs !Je me dis que je dois peut être mal m'y prendre, car parfois, certes, je ne sais plus par où commencer vu que le système contre lequel on se bat est si insidieusement inscrit dans notre culture qu'il est invisible pour qui ne veut/ peut pas le voir.On ne sait pas parfois aussi sur "quelles bases" partir dans une discussion, ce que la personne reconnait comme inégalités quelles soient sexuées, sociales, historiques, géographiques... J'ai l'impression de me mordre la queue -si je puis dire- quand, dans un premier temps, je demande une plus grande visibilité de femmes -de la donnée "femmes" dans les stats' et les médias car rendues invisibles, dans et par la langue, dans l'Histoire -ce qui change depuis 30 ans- par exemple- et lorsque je récuse l'enfermement des femmes dans une identité qui les associerait à leur sexe ("une nature féminine et une nature masculine").Il s'agit de débattre du sexe masculin et du sexe féminin et de leur identité respective, de la fameuse différence des sexes: pour moi, la construction du genre -du "sexe social": devenir fille/femme ou devenir garçon/homme- se fait socialement et cette culture, cette éducation du genre commence dès la naissance -voire même avant en choisissant les "bonnes couleurs" pour l'enfant à naître !-. L'enfant est pensé en fonction de son sexe. Les couleurs, les jouets, les jeux, les attitudes sont pensés en fonction du sexe. Et toutes les analyses qu'a faites (cf le livre Contre les jouets sexistes) l'association Mixcité montrent que notre société projette sur les enfants une certaine idée du garçon et de la fille. Les écarts à cette norme dérangent. Un garçon qui joue aux jeux de filles dérange plus d'ailleurs qu'une filles qui joue aux jeux de garçons. Elle sera le "garçon manqué", à savoir la "perfection non atteinte" dans l'esprit des gens. Il y a bien là une hiérarchie des sexes. Un garçon qui joue aux jeux de filles inquiétera -rejet de l'homosexualité :-.En cela, il y a une violence plus que symbolique faite aux filles ET aux garçons. "Sois viril en te projetant dans des aventures et des expériences scientifiques et manuelles, mon fils" et "rêve à ton prince en faisant la cuisine et le ménage, ma fille", en gros ! Je vous recommande ce livre Contre les jouets sexistes, très clair.

BanZZai 27/08/2009 19:58

Victimisationisme.

Louloute 31/08/2009 14:05


Banzzai, ça fait déjà deux fois que je te le dis ce mois-ci : tu sors ! :)

Provocation gratuite, je ne tomberai pas dedans ! Mais jt'aime bien va !