Paris en août !

Publié le par Louloute

Evidemment, l'an dernier j'étais en Corse, alors tu m'étonnes que je n'ai pas trop senti passer le creux du mois d'août ! Cette année, statut d'esclave moderne oblige (heu, de stagiaire), me voilà à Paris, à bosser pendant tous le mois d'août. Et bien ça n'est pas si désagréable que ça.


Bon il faut quand même avouer que :
- mon japonais a pris une semaine de vacances ! Et mon livreur un mois ! Mais qu'est devenu l'homme jaune dédié corps et âme au riz collant (cette blague contient bien évidemment des faux morceaux de racisme, vous l'aurez compris !). Résultat, je dois me rationner en sushis !
- pas de journaux gratuits le matin ! Et comment je reste au courant des agressions en banlieues ? :-)
- comment ça mon restau/coiffeur/libraire préféré est fermé ?? Argh mais je survis comment moi ? Même la boulangerie fait des travaux !
- il fait quand même de bonnes températures d'août et plus on plonge sous terre, plus il fait chaud. Pourquoi certains semblent donc considérer l'étape douche/Sanex facultative ?
- la ville semble s'être changée en chantier géant : échaffaudages, marteau-piqueur, tractopelles... merci le bruit et l'odeur ! Du coup, changement d'itinéraire du bus, un tram sur deux, le pied quoi.
- les blogs sont en stand by, les potes en vacances et j'en ai marre de recevoir des cartes postales de mes parents qui paufinent leur bronzage entre mer et montagne !

Mais quand même :
- les chefs sont eux aussi en vacances et qu'est-ce que c'est agréable de pouvoir travailler en paix !
- les transports se sont bien vidés, finit les trajets debout.
- il y a de la place dans les bars, on n'a plus besoin de réserver au restau, Paris prend presque des airs de villes humaines.
- on prend plus le temps de vivre de ce fait : expo, théâtre, on redécouvre sa capitale.
- comme les gens partent en vacances à des périodes décalées, ça permet de voir enfin tout le monde sans être obligé de prioriser.
- bronzer aux Tuileries c'est aussi une façon de bronzer :-)
- vu que les adresses habituelles sont fermées, c'est un bon moyen de découvrir de nouveaux coins...

Finalement, c'est assez sympa de bosser quand les autres sont collés serviette contre serviette, coincés dans les embouteillage pour aller à la plage, un peu comme le reste de l'année en fait.

Publié dans quotidien

Commenter cet article