Une si grande chose

Publié le par Louloute

Imaginez un amour. Un amour complet, un amour total. Un amour qui peut résister aux temps, un amour qui peut s'accomoder de l'éloignement. Imaginez que l'on puisse vous aimer comme jamais on ne vous a aimé et comme jamais on ne vous aimera. Imaginez que cet amour soit éternel, soit sincère et unique. Imaginez aussi que même si vous ne rendiez jamais rien, cet amour continue d'exister. Parce qu'il est pur, parce qu'il est vrai et parce que la personne qui vous porte cet amour n'attend finalement rien en retour.
Imaginez cet amour comme une grosse boule de coton, légère au début, puis de plus en plus lourde. Imaginez ce que cela peut faire de ressentir un amour pareil, un amour immense. Au début cela vous transcende et vous porte. L'amour que vous ressentez abat toutes les barrières et bien au delà des considérations matérielle, cet amour vous illumine et vous soulève de terre.
Puis la grosse boule de coton commence à se faire moins aisée à transporter. Que faire d'une si grande chose ? Votre amour gêne, encombre, rebute, attire compassion et moqueries. Mais ma pauvre, que veux-tu faire d'une chose pareil ?
Le monde se dit à la recherche perpétuel de l'amour et lorsqu'il le trouve, il le rejette. Trop gros, trop entier, trop parfait, trop présent. Ce n'est pas l'amour qu'il veut, ce sont des touches éparpillées, qui le feront haleter d'impatience, le garderont sous manque et surtout, ne seront pas trop envahissantes.

Et moi, avec mon amour, mon amour complet, mon amour total, mon amour éternel et mon amour sincère, je me retrouve bien embarrassée. Ce que je prenais pour extraordinaire devient honteux. On me dit de le cacher, de le taire, de ne jamais au grand jamais le laisser s'exprimer, surtout de cette manière.
Alors lentemement j'étouffe, je commence à respirer des lambeaux de cette boule d'amour, qui partent au fil du vent et je me retrouve à serrer cet amour qui s'étiole doucement.
Tel des grains de sable entre les doigts, je vois que la luminosité de cet amour vacille.
A quel être humain, à quelle religion, à quelle cause, à quelle espèce animale ou végétale pourrais-je donner cet amour ? Toutes les solutions qui me viennent attirent à la fin la destruction d'une des deux parties.
Mais cet amour, s'il ne trouve pas vite où se nicher, va finir par exploser et se déversera à l'intérieur de moi comme un poison violent ou bien il se détruira de lui-même, entrainant là aussi, des dégâts irréversibles, rayant à jamais les termes d'empathie et de compassion.

Publié dans Amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isa 08/05/2009 11:02

Vaste programme, toutes nos questions, nos imcompréhensions, nos joies, nos bonheurs immenses, nos peines insurmontables.... L'amour au fond, 'est quoi?  je sais toujours pas... mais je sait que lorsque tu le rencontre, TOUT, mais TOUT valait la peine...Il me semble qu'il n'est pas fait pour être garder en soi, chacun d'entre nous possède cette richesse intérieure, certains plus que d'autres, certains y sont plus sensible que d'autres mais quoi qu'il en soit IL N'Y A PAS D'AUTRE ISSUES QUE LE PARTAGE DES RICHESSES.Un  sourire, un rire, du temps, de l'argent, peut importe mais distribue, mais attention, distribue ce que tu as de plus solide et de plus vrai en toi, distribue la partie de toi ou il y a le moins de tempête, le moins de questionnement, cette partie ou les choses te semble évidente sera ton robinet d'amour. Après c'est comme tout, c'est juste une question de dosage...On ne peut donner que ce que l'on a, alors cultivons les belles et bonnes choses et redistribuons , je ne sais pas si s'est cela l'amour mais en tout cas il me semble que  cela s'en rapproche... ID

Suzy 04/05/2009 21:58

Moi je trouve ça triste que tu le perdes. Je suis sûre que le temps ou la vie t'apporteront la clé de tout ça sans que tu la cherches.

Louloute 07/06/2009 19:12


Je vais donc m'efforcer de ne rien chercher... :-S
Pas facile hein !


Fred de Roux 03/05/2009 18:00

Chère Louloute, tout simplement celui pour lequel  on est tout. Quand on est jeune, on ne sait pas attendre et on donne tout d'un coup. Avec les années, notre tempérament se modifie et on apprend la patience. Un jour, alors qu'on ne s'y attend pas, c'est la "Rencontre", celle dont on rêve depuis toujours.

Louloute 07/06/2009 19:11


Espérons que cette "rencontre" finisse par arriver !


elodie 03/05/2009 14:46

tu décris si bien les choses, un sujet sur lequel j'ai bien du mal à me frotter à l'écrit!!...Eh oui l'amour, c'est pas d'la tarte!......gros gros bisous louloute et bon dimanche sous la couette! lol biz, Elo

Louloute 07/06/2009 19:10


merci à toi ma belle !


Fred de Roux 03/05/2009 12:55

L'amour, le vrai, est partagé. Il ne peut y avoir d'amour à sens unique. Même quand l'autre se tait, on entend ce qu'il ne dit pas. La manière d'ouvrir une porte, le pas qui résonne sur le plancher, le silence qui pénètre en même temps sont autant d'indices qui disent l'humeur. C'est ça l'amour. L'amour n'est jamais encombrant, il apporte la plénitude.Louloutte, abandonnez cet amour qui ne vous apporte rien sauf de la souffrance : l'autre ne vous mérite pas.

Louloute 03/05/2009 14:37


On en revient finalement à la question première : mais alors qui mérite cet amour et qu'en faire ?