Sagesse

Publié le par Louloute

Il m'a fallu quelques jours pour disséquer notre dernière rencontre et j'en extrait aujourd'hui toute la saveur et la spendeur. Des mots suffisent parfois à vous remettre sur vos pieds, à vous montrer le chemin du bonheur et de la vie. Un peu mystique tout cela, je l'accorde. Mais n'est-ce pas la spiritualité qui donne à la vie son épice et son piment ?
J'ai la chance d'avoir dans ma vie une personne très spéciale, une personne remplie d'une sagesse éternelle, qu'on pourrait diluer dans des litres d'eau et arroser la terre entière de son courage et de sa force. La vie a mis cette personne sur mon chemin à une époque où j'en avais un immense besoin. Jour après jour, elle m'a aidé et m'a guidé. Parfois je perds ma route, je prends des détours et j'oublie où je vais. Et en quelques paroles, en quelques heures, elle me rappelle qui je suis, ce que je vaut vraiment et quelle vie formidable est la nôtre.
Plus que du réconfort, elle m'a donné les clés, les pistes et les indices qui mènent à la sérénité.
Et pour tout cela, pour avoir la première fois pris une respiration de joie intense grâce à ses enseignements, je la remercie !
Je souhaite à chacun de rencontrer un jour ces personnes si uniques, qui vous cadrent et vous rassurent, ces personnes qui vous donnent de l'espoir comme le plus ultime des dons, ces gens qui ont les pieds si enracinés dans le sol que tous les vents du monde ne pourraient les detrôner.
J'oublie parfois ses conseils mais jamais elle ne m'en veut. Elle souligne mes erreurs comme autantde progrès vers le bonheur, elle m'insuffle sa force et la lutte me parfois tout à coup plus facile et plus douce.
En bonne égoïste, je n'admire pas grand monde ici bas. Oui, bien sûr, j'admire ponctuellement des actes courageux, des attitudes positives et des élans de bonté, mais jamais il ne m'avait été donné de rencontrer un être humain aussi... vrai.
 
Tu vois ma belle, aujourd'hui c'est ce que tu es : une femme vraie, issus des hommes vrais.
Cet amour immense dont tu nous entoures, ce cadeau que tu nous fais, à moi et à d'autres, c'est un passe vers le bonheur, c'est un passeport pour la vie.
Tu ne m'entends pas, tu m'écoutes, tu ne me vois pas, tu me regardes, tu ne m'aides pas, tu me transportes !
Ces mots sont dérisoires, mais je voulais juste te dire merci, merci pour les rires, merci pour les larmes, merci pour ta voix de vieux sage qui trotte dans ma tête plusieurs jours après t'avoir parlé.
Et merci toujours à la vie pour t'avoir mise là et t'avoir menée à moi.

Publié dans rêves

Commenter cet article

la pt'ite histoire du Sage 23/04/2009 18:23

Et s'il existait sur cette terre deux grandes cuves invisibles ? Une grande cuve de paix et une grande cuve de guerre. Selon toi, comment se remplirait ces cuves ? Par nos petites gouttes de paix: les caresses, par nos petites gouttes de guerre: les coups..... Les guerres du monde, les guerres lointainnes commencent toutes dans les guerres de nos salon. a quoi bon pleurer sur là bas si on ne pleure pas sur ici ? Cesse ta petite guerre et la guerre cessera sur la terre. C'est cela participer à la paix : décroisser les bras et embrasser. (auteur césar l'enchanteur) pour te remmercié toi ausi ma louloutte d'avoir été sur mon chemin......

Louloute 26/04/2009 11:00


Merci ma belle d'être passée ici et d'avoir laissé un commentaire :-)
Je savais que tu te reconnaitrais.

César est pour toujours un guide, merci de me l'avoir fait découvrir !

Je te souhaite une bonne vie, je n'éloignerais pas trop la mienne.


zioupette 22/04/2009 19:00

Et bé je sais pas à qui tu écrit cela, mais elle en a de la chance!

Louloute 26/04/2009 11:01


Elle se reconnaitra :)


fred de roux 22/04/2009 17:07

Un texte intense où tu exprimes quelque chose de très vrai, avec une sensibilité touchante. Merci pour ces mots que chacun d'entre nous peut adresser, à travers toi, à celle ou celui qui a su nous montrer le chemin à suivre, qui a su être là quand on avait besoin d'elle (ou de lui), captant par son silence la profondeur de nos maux et nous en soulager d'un rien. C'est un vibrant hommage à la sollicitude de ces êtres d'exception qu'on ne rencontre qu'une fois, rarement davantage, dans le courant de nos vies.

Louloute 26/04/2009 11:02


Merci Fred, comme toujours tes commentaires sont justes et forts !
Effectivement, je pense qu'on ne rencontre qu'en de rares fois ce genre de personnes.
Favorisés nous sommes !


fred de roux 22/04/2009 17:07

Un texte intense où tu exprimes quelque chose de très vrai, avec une sensibilité touchante. Merci pour ces mots que chacun d'entre nous peut adresser, à travers toi, à celle ou celui qui a su nous montrer le chemin à suivre, qui a su être là quand on avait besoin d'elle (ou de lui), captant par son silence la profondeur de nos maux et nous en soulager d'un rien. C'est un vibrant hommage à la sollicitude de ces êtres d'exception qu'on ne rencontre qu'une fois, rarement davantage, dans le courant de nos vies.

Sarah 21/04/2009 23:58

Il est trop trop beau ce texte...

Louloute 26/04/2009 11:03


;-)