Bad boy

Publié le par Louloute

Aux dernières vacances, séjour entre filles à Bruxelles. Trois jours de conversations quasiment non stop, quasiment jour et nuit. J'en viens à parler d'un garçon de qui je fus très proche et je raconte à quel point il était gentil, adorable, serviable, etc. On en vient alors à me spécifier que c'est sans doute pour ça que je l'ai envoyé balader car je n'aime que les bad boys. Quoi donc ?? Moi ? Les bad boys ? Je ne crois pas non. Au contraire, je cherche des types qui me traiteraient comme une princesse, qui m'adulerait et m'adorerait. Heu... en fait, c'est pas sûr! Voyons voyons. Alors le dernier qui m'a traitée comme une reine, bon bah je me faisais un peu chier quoi. Et d'un autre côté je suis restée raide d'un mec pendant des années qui me traitait comme je n'accepterais plus jamais qu'on me traite aujourd'hui. Mais n'empêche que les faits sont là...
C'est quoi déjà un bad boy ? C'est pas un gentil. Un mec un peu rebelle, contre pas grand chose au final mais bon qui donne l'impression de ne pas être accessible. Si vraiment les bad boys m'attirent c'est plutôt ceux qui ont l'air trop occupés à mettre le bordel pour voir que t'existes. Ceux qui pourraient avoir l'air de branleurs finis et qui te font un sourire à tomber. Je pense qu'il y a un rapport avec le symptôme groupie. Le mec a l'air tellement entouré, il a une telle vie que lorsqu'il t'accorde ne serait-ce qu'un regard, c'est déjà beaucoup. Tu te sentirais (en théorie) prête à faire n'importe quoi pour lui, puisqu'il remplit les trois conditions nécessaires :  il t'impressionne, tu l'admires et il te fait rêver! Pour informations ces trois conditions ont été déterminées après de nombreuses discussions filles-mecs entre minuit et quatre heure du matin, donc leur légitimité n'est pas très avérée !
Bref, je ne suis pas en réelle cohérence avec cette histoire de bad boy. Peut-être que cette attirance relève plus du fantasme que de la réalité. Comme pour se donner un peu le frisson, comme pour se faire croire qu'on est une vilaine fille et finir par rentrer avec un garçon gentil et attentionné qui pourrait faire un beau mariage. Le summum serait d'amadouer un bad boy. On en connait qui ont fait ça. Bon on en connait aussi qui ont échoué, car les bad boy c'est pas facile facile.
Mais ça vaudrait peut-être le coup de se brûler un peu les ailes, de sortir des schémas actuels !

Publié dans Amour

Commenter cet article

BanZZai 16/12/2008 01:29

Ahah j'avais pas prevu d'aller aussi loin mais d'un point de vue cynique et pessimiste, c'est pas mal.Non j'allais juste dire que si t'es une princesse dans l'ame et que tu te fais une idee du bad boy du mec populaire a mort qui met des jeans troues on est plus proche de Luke Perry que de Ozzie Osbourne ! :sEn tout cas c'etait mignon comme post, ca fait tres teenagers ;)

Louloute 16/12/2008 10:17


Ce que j'aime chez toi mon ptit Banzzai c'est que tu comprends toujours le sens de mes articles, même quand il faut les prendre au second ou au troisième degré !
:)
Effectivement j'ai prévu une série d'articles en mode teenagers !


ralphy 15/12/2008 00:03

Amadouer un bad boy ? Tu ne le connais pas encore que tu veux déjà le changer ? Pauvre garçon ! Le pire, c'est que lorsque tu auras transformé un bad boy en Prince Charmant, tu n'en voudras plus et tu le jetteras comme une vieille chaussette trouée.

Louloute 16/12/2008 10:18


C'est exactement ce que je voulais dire : on n'aime plus les Princes Charmants mais les bad boys !
Sinon, pourquoi le changer ?
Changer quelqu'un et un mec en particulier c'est impossible !!! :)