Back to school

Publié le par Louloute

Je n'avais pas dormi de la nuit, réveillée avant le réveil à 6 heure et des poussières. La rentrée, j'aurai aimé la faire avec des lunettes noires sur le nez. Pour qu'on ne me voit pas et que je ne vois personne. C'était sans compter qu'en France, le 3 septembre et bien il fait nuit à 6h du matin ! Oui, oui, nuit, comme un jour de novembre. Ah et puis il pleuvait ! Pas un léger crachin hein, non, non, la bonne averse qui caractérise nos longs et rigoureux hivers. Sauf qu'il y une semaine il faisait 30° et que mes jambes pèlent encore, rapport aux coups de soleil corses... Enfin, si c'est l'hiver, c'est l'hiver. Je ne voyais pas comment la journée pouvait être plus pourrie...
Reprendre le bus : bonheur ! Les poussettes, les vieux, les clodos qui puent, les coups de freins, les embouteillages... Et puis les gens, revoir des gens, partout, grouillante de gens cette école. Ah bah normal, c'est une école. Me sentais associable, mysanthrope, grrrr ! Renouer avec la bonne vieille hypocrisie caractérisant les rapports semi-professionnels. Discours d'accueil : ouais merci ouais. Du mal à avaler et à croire aux "relations fraternelles qui doivent lier les étudiants de cette école à travers le monde et le temps". Nous font encore le coup de la grande famille. Merci mais on sait ce que ça vaut ! Petite précision pédagogique, certes c'est toujours bon de remettre les pendules à l'heure. Et puis ces conneries d'enregistrement administratifs....
Retourner en cours, écouter, des heures durant... Rester sur une chaise, l'air intéressé, un stylo en main pour donner le change. Lutter contre le sommeil.. Ah les bonnes siestes que l'on pourrait se faire avec des conditions pareilles ! L'annonce de boulot, de tonnes de boulot, d'exploitation massive d'étudiants. Fini les soirées et les week-end devant le dernier épisode de HIMYM.
Et puis bon, un premier jour de passé et puis un autre et finalement les choses sont moins difficiles qu'elles n'y paraissent. C'est agréable de retrouver un peu la théorie, agréable de ne pas être obligé de lutter pour travailler, ne pas se soucier de chefs ou de projets de la vraie vie, de budget à respecter ou de communication à relire. Les choses prennenent un ton moins vital en fait, presque plus léger. Etre de nouveau étudiante, faire son ptit taf, penser tout de même à l'avenir si proche tout proche mais profiter quand même de ces quatre derniers mois.
Ca va le faire !

Publié dans vie pro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Postite de Postite&Babiole 14/09/2008 20:34

Courage... courage...

Louloute 18/09/2008 13:33


Il va en falloir ! Du courage, de la motivation et puis surtout il me faudrait des heures en plus :)


Valérie 09/09/2008 16:37

Courage ma Louloute, faut juste se remettre dans le bain! l'effet du bus, je l'ai ressenti moi aussi, y'a un concours d'empilages de poussettes ou quoi? record battu hier, 5 en même temps! grrr! allez, courage!

Louloute 09/09/2008 19:21


5 poussettes ! Beau score !!!


elodie 05/09/2008 23:58

ah ca y'est??? retour à l'ecole de clowns???? Arffffff......en plus le bus pouahhhhh surtout quand y'a du monde ca pue la transpi.....................beuarkkkkkk.......moi j'aime le boulot mais l'école, le coté assis sur une chaise, j'ai jamais aimé lol...bon courage en tout cas louloute!!!

Louloute 07/09/2008 12:19


Ah ouais nan mais restez assise pendant des heures c'est le plus dur je crois !


Art Vandelay 05/09/2008 17:24

Continues, tu tiens le bon bout...^^

Louloute 07/09/2008 12:17


effectivement :)