Autodestruction

Publié le par Louloute

Vous n'avez jamais eu le sentiment de foncer dans le mur ? Vous vous tenez là, vous savez exactement ce que vous devez faire mais non. Vous êtes comme paralysé. Vous vous voyez en train de ne rien faire de ce qu'il faudrait faire, vous vous laissez envahir par une lente paralysie et vous regardez votre vie défiler devant vous. Ce n'est pas qu'elle ne vous plait pas, c'est juste que pour une fois vous vous dites que vous pourriez vraiment agir dessus en faisant justement ce qu'on n'attend pas de vous. Vous y prendriez presque goût, cette autodestruction a l'air douce, elle est comme une musique à vos oreilles, comme un plaisir un rien masochiste, laisser la situation pourrir pour mieux vous en mordre les doigs après.
C'est comme ne pas se lever un jour d'examen, rentrer avec le premier inconnu rencontré en boite, mettre à la poubelle un rappel de facture. Vous savez que c'est idiot mais vous le faites. Vous êtes là, presque comme à l'extérieur de vous, vous vous regardez et vous vous dites "il faut que je bouge, il faut que je fasse quelque chose pour moi-même, je dois réagir". Au lieu de ça vous éteignez le réveil, vous embrassez le tocard rencontré sur le dance floor et vous videz vos poubelles. Vous enfouissez ça bien profondément au fond de votre cerveau en continuant votre train train quotidien, presque étonné de pouvoir dompter à ce point votre conscience. Ferme là Jiminy criquet, va prendre un verre avec tes potes !
Finalement ce qui vous paralyse c'est la peur. La peur de votre propre vie, la peur d'agir, parce que ça demande bien trop d'énergie. Parce qu'il est plus facile et plus simple de laisser les choses telles qu'elles sont. C'est moins épuisant. Et puis on ne risque pas d'être déçu. Si vous ne tentez jamais rien, vous ne ratez jamais rien. Accessoirement vous ne réussissez rien non plus. Mais vous vous dîtes que c'est parce que vous le voulez bien, que si vous aviez joué vous auriez peut-être réussi.. Mais dans le doute, vous avez préféré vous abstenir. Et puis vous vous dîtes que de toute façon ça ne donnerait rien, vous êtes épuisé avant même d'avoir commencé quoi que ce soit.
Il est plus facile de piocher dans la boite de bonbons que d'aller courir, il est plus simple de végéter à un boulot de fonctionnaire que de postuler à des dizaines d'entretien. Le quotidien est épuisant et vous vous battez suffisamment pour garder la tête en dehors de l'eau, alors pitié qu'on ne vous demande pas de nager à contre courant. Qu'on vous oublie en fait, vous iriez bien vous planquez sous la couette pour le reste des jours à venir.
Après tout, c'est votre vie et il n'appartient qu'à vous de la foutre en l'air. Que ça au moins ça vous appartienne....

Publié dans rêves

Commenter cet article

elodie 24/04/2008 13:54

ben j'suis venue, j'ai lu, pas su quoi dire, puis j'suis revenue et là j'me suis dit que tes mots me faisaient drôlement écho....eh Louloute, passes "chez moi" sinon tu vas rater le départ de l'incroyable fusée^^bizzz Elo

Alex 24/04/2008 00:23

En fait  je venais initialement te remercier pour ton sms adorable pour ma fête!!!! Ca m'a fait super plaisir!Et je tombe donc sur ton article....alors juste merci ma belle c''est adorable de ta part!!!! bizous et promis dès que je sors de ce truc je reprends contact avec le monde extérieur.....^^

Louloute 24/04/2008 10:18


Hey ma poulette, justement je m'inquiétais en me disant que je n'avais pas de nouvelles de toi, j'imagine que tu as pas mal la tête dans le guidon en ce moment !
Courage à toi ! Jte tiens au courant des retours !


BanZZai 24/04/2008 00:19

Bah tant mieux si tes efforts sont recompenses tu serais pas maligne d'arreter d'en faire. Pour ce qui est de me retourner dans la gueule, merci pour les bons voeux mais je vois pas trop ce qui pourrait m'arriver.

Louloute 24/04/2008 10:17


Genre pire qu'actuellement c'est difficile c'est ça ? ;-)



BanZZai 23/04/2008 15:18

Effectivement, a vaincre sans peril on triomphe sans gloire, mais qui se preoccupe de gloire !? Je le dis de plus en plus souvent recemment, faut arreter avec le mythe de la retribution. Les efforts que tu fais ne seront que rarement recompenses. Evidemment ce sont aussi ces occasionels efforts recompenses qui te feront le plus rapidement progresser (generalement...), mais de la a se pourir la vie entiere a coup de bonne volonte forcee... Remarque renforcee si je le pense, comme moi (la les dents vont grincer) quand tu t'en sors tres honorablement sans faire d'efforts. Donc non, aucune obligation generale, merde aux efforts et l'envie t'en reprendras plus tard avec la motivation !

Louloute 23/04/2008 21:07


Je n'étais pas motivée hier soir mais je vois qu'iil y a pire que moi !
Banzzai ou l'apologie de la glande sur le mode "je me repose sur mes lauriers" !!
Je ne pense pas qu'on s'en sorte "honorablement" sans faire d'effort, un jour tout nous revient toujours à travers la g*****
Désolée mais sur ce plan là je ne te suis pas du tout...


tirui 23/04/2008 09:30

ah c'est toute l'histoire de ma vie !(sauf la récupération de tocards à la sortie du dance floor)j'ai confiance en toi, ça peut t'arriver de baisser les bras comme ça, mais je suis sûr que ça ne dure pas. Allez hop debout louloute :-)

Louloute 23/04/2008 21:09


Oui je me doute que tu n'as pas encore viré gay ! lol
Ouais, on appelle ça un passage à vide, et le problème c'est que c'est un cercle vicieux, faut se pousser au cul pour se bouger justement ! C'est pas gagné....
Merci de ton soutien mon Tirui