Dès que jte vois...

Publié le par Louloute

normal_wentworth6.jpgImaginons qu'un jour vous soyez tombé amoureux de quelqu'un. Imaginons que cette histoire ait marché quelques temps (une nuit, une semaine, des mois ou des années). Imaginons aussi qu'un jour on ait pris votre coeur pour le chiffonner, le piétiner et le laisser comme ça, explosé sur le trottoir. Imaginons que vous estimiez que la moitié des larmes versées dans votre vie l'ont été pour des crétins qui n'en méritaient même pas le quart. Mettons aussi que cette même histoire soit arrivée plusieurs fois. On peut apporter une variante: lorsque c'est vous qui avez émietté le coeur de l'autre, mais là aussi vous vous êtes trompés en fait. Bref, vous pensiez avoir bien cherché, et puis trouvé et puis finalement non. Vous seriez un rien tenté de mettre votre coeur dans un grand coffre fort avec la clé au fond des fondations en béton du nouveau pont de votre ville.
Le problème c'est que si l'on faisait une croix sur la course au bonheur comme ça, il ne resterait pas grand monde sur terre non ? Si au premier (ou au dixième) chagrin d'amour, on se murait dans un couvent, on n'aurait pas trop l'occasion de se reproduire non ? Alors on fait genre, on dit "plus jamais ça", on se guérit, on se blinde, on se construit une vie à soi. On attend que ça nous tombe sur le coin de la gueule, comme ça, sans prévenir, que le charming prince vienne sonner à la porte avec un bouquet de roses rouges. Pas très réaliste ? Bon en fait, on meuble sa vie avec le reste : le travail, la famille, les amis, la nourriture, le sport, l'alcool (mal), la drogue (très mal). On refuse de s'inscrire sur des sites de rencontres parce qu'on en est pas arrivé là tout de même, on aurait trop l'impression d'avoir touché le fond. Bref, on met un peu en parenthèses tout ce qui peut s'apparenter à un usage du coeur ou du corps à trop haute pression (jsuis poliquement correcte là ?). On est un peu en dehors du coup, genre l'armée de réserve, comme retiré du marché. Ni franchement heureux, ni franchement malheureux d'ailleurs.
Et puis un jour vous recevez votre ordre de mobilisation. Convoqué que c'est écrit. Allez, hop, fini de se tourner les pouces, vous aussi il faut vous y mettre. Ah oui mais le souci c'est que le temps a passé et que des sales habitudes se sont installées et que vous avez oublié les basiques... On fait comment déjà ? Et on fait quoi ? Et heu, c'est normal de bafouiller ou de rougir comme à 15 ans ? D'écouter du Piaf à longueur de journée? Et puis vous avez un peu la trouille, parce que vous savez comment ça peut finir ce genre de guerre... Est-ce que ça en vaut vraiment le coup ? Peut-être qu'en expliquant qu'on s'est trompé de chemin, on peut faire demi-tour... Nan parce que ça va réclamer de l'énergie et des sacrifices tout ça... Fini les dimanches en pyjama pilou toute la journée avec la télécommande dans une main et la plaquette de chocolat dans une autre. Va falloir sourire, et recontrer ses amis, suivre les résultats de la L1 et puis aussi se remettre à l'épilation, et puis vérifier que le haut est assorti au bas. Ah d'ailleurs, en parlant de "ça"... faut reprendre étape par étape. Et heu, pour la petite cellulite discrète là, on peut éteindre la lumière ? Et si ça ne fonctionne pas ? Et si dans trois semaines votre coeur est de nouveau éclaté en mille morceaux ?
Parait que 100% des gagnants étaient des joueurs....  A suivre...
free music

Publié dans Amour

Commenter cet article

BanZZai 03/03/2008 11:13

Je dis pas que tout est tracé je dis juste que ca sert a rien d'essayer de savoir a l'avance.

Louloute 03/03/2008 23:08

bien bien bien

elodie 02/03/2008 16:37

coucou Louloute, oyéééé j'ai compris comment mettre de la zik avec deezer, en fait c'est très con (oui mais bon moi ji pas douée et pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué mdr mdr mdr) bon dimanche!!!

Louloute 02/03/2008 16:51

Cool ! Bah tu vois t'es douée :)

Sév 01/03/2008 21:25

C'est beau l'amour.                                 

Louloute 02/03/2008 15:43

Oh on en n'est pas encore à l'amour mais bon....

eluise 01/03/2008 21:16

Tiens je viens aussi d'écrire un article sur les débâcles amoureuses... Pfiou j'attends aussi mon tour !

Louloute 02/03/2008 15:40

Je vais me précipiter pour lire ça alors :)

Laura 01/03/2008 20:48

Oh allez ! C'est un plaisir de s'habiller le dimanche et de se remettre à l'épilation quand c'est pour une bonne cause ;) Je comprends tes angoisses, cela dit. On essaie de se dire qu'il faut profiter des bons moments sans penser (trop) à l'avenir, mais ce n'est pas facile... Bon courage pour gérer tout ça !

Louloute 02/03/2008 15:40

Nan mais c'est sur qu'il faut se mettre un ptit coup de pied aux fesses parfois, surtout si c'est pour la bonne cause comme ça :)