Mon corps

Publié le par Louloute

yoga.jpgUn sentiment étrange ces derniers temps, celui que mon corps m'est devenu étranger. Je n'ai plus la sensation de ce corps, il est juste là, comme un poids mort presque. On a conscience d'être soi, d'exister, d'être soi-même (surtout après quelques vodkas d'ailleurs) mais là je n'ai plus conscience de mon enveloppe.
Que se passe-t-il ? Je l'ai beaucoup détesté ce corps, beaucoup haït. Je lui en voulait d'être ainsi, de réfléter de moi l'image de quelqu'un qui se laissait aller. Je me vengeais de lui, je testais ses limites comme pour tester l'ennemi. Mais au moins il y avait une relation avec lui. Après six kilos en moins, j'ai l'impression d'avoir quelque chose à redécouvrir, comme un amant qui aurait changé et qu'on voudrait réapprendre à séduire.
J'aimerais me tourner de nouveau vers des activités un peu plus axées sur le corps (non, pas la brouette tongolaise bande de pervers) mais des choses comme le yoga peut-être. J'en ai fait pendant deux ans et je me souviens de ce sentiment de paix et d'harmonie avec soi-même qui ressortait de mes séances. Ma collègue m'a parlé d'une méthode qui donnerait la parole au corps.
Je crois que c'est ça dont j'ai besoin, de laisser mon corps parler. Qu'a-t-il à dire, que veut-il ? Je ne me sens pas étrangère à moi-même mais j'ai juste le sentiment de laisser un peu l'esprit écraser le corps. Alors oui, bien sûr, j'ai un "mental fort" comme disent les test psychologiques à la manque. Mais justement, si le grand organisateur fermait un peu sa gu**** pour laisser parler son pote le corps. Je traite l'esprit, les névroses, les angoisses, ça me coûte assez cher par mois d'ailleurs, mais qu'en est-il du reste ? Je me le traine pendant mes kilomètres de jogging, et là en effet, je le "sens" ce corps, mais comme quelqu'un avec qui l'on vivrait et qui ne décrocherait pas un mot.
Là vous me prenez définitivement pour une tarée schizophrène non ?
J'ai la sensation que dans notre société (ah toujours la faute à la société, c'est facile quand même!) on met trop en avant l'idée de l'esprit sain dans un corps sain. Mais moi je ne veux pas forcément un corps d'athlète, tous ces exercices violents lui donnent certes du dynamisme, mais qui lui donne l'occasion de s'exprimer ? 
Je crois qu'il faut que je me tourne vers une communication plus intérieure avec moi-même, mais en n'oubliant pas que le corps n'est pas détaché de l'esprit.

Publié dans quotidien

Commenter cet article

Suzie 14/10/2007 10:50

Tu sais, je trouvais ça en effet presque inquiétant, l'insistance que tu mettais souvent à avoquer ces 6 kilos. Je me méfie des régimes. 6 kilos c'est beaucoup, ça change, et il faut laisser le temps à son corps, et à soi, pour ce genre de changement. N'oublie pas ton coprs là dedans. C'est dangereux.

Louloute 14/10/2007 11:03

Ah pardon je n'avais pas eu l'impression d'en parler beaucoup. Ce n'est pas vraiment un régime, juste faire attention en se bougeant physiquement !C'est un peu une victoire dans ma vie, puisque c'est la première fois que je me tiens à une remise en forme et que ça marche.Mais ces 6 kilos n'ont pas été perdus en 15 jours non plus !

Laura 13/10/2007 18:46

J'en ai fait pendant deux ans aussi, à part que la deuxième année, j'avais tendance à sécher beaucoup de cours, bac oblige... (oui, je sais, c'est pas bien lol). C'était du hatha yoga, dont la devise était : "souffrir pour finir par se détendre". Quand je raconte ça aux gens, ils se disent toujours que c'est un truc de maso ! Mais ce n'était pas d'atroces souffrances, surtout différentes sortes d'étirements accompagnées de respiration, qui permettaient de se sentir mieux après. Et toi, qu'est-ce que c'était comme genre de yoga que tu faisais ?

Louloute 14/10/2007 00:52

Oui moi aussi j'ai fait du hata yoga mais j'avais la chance d'avoir une prof qui nous faisait des mélanges de yoga rien que pour nous les ado stressés par le bac !

Patrick0027 13/10/2007 11:11

Il y a quelques années mon corps me laissait indifférent. . Puis pour me sentir vivre je me suis m y à courrir puis aux sports de combats. En fait je maltraite un peu mon corps pour me sentir vivre. Avant j'avais toujours l'impression que je devais privilièger l'esprit au corps. La société il y a quelques temps meprisait les personnes qui essaient de prendre soin de leur corps. Ils étaient considéré comme des gens futililes de ne pas travailler leur esprit. Or on ne peut pas vraiment séparer le corp de l'esprit. Sur les gens qui déteste ou qui ont détestait leur corp sont souvent des personnes qui ont une certaines agressivité. C'est quoi exactement la brouette togolaise??

Louloute 14/10/2007 00:48

Ben jsais pas, ça existe pas si ? Juste pour dire de donner un nom de position un peu bizarre  !

Laura 12/10/2007 21:05

Tu as raison, le yoga, c'est vraiment bien. J'en ai aussi fait un moment, et puis j'ai arrêté par manque de temps mais c'était une bêtise car maintenant je suis tout le temps stressée. Si tu trouves le courage, le temps (et l'argent) de t'y remettre, c'est une bonne idée à mon avis :)

Louloute 12/10/2007 22:23

AH oui, et tu en as fait pendant combien de temps ?Oui le truc c'est que c'est toujours une question de temps... on pourrait pas avoir des journées de 40 heures ?

elodie 12/10/2007 14:03

si tu savais comme ca resonne en moi ce que tu dis ....bisous.

Louloute 12/10/2007 14:04

ah ça me fait plaisir que tu sois ok avec moi :)