Week-end anniversaire....

Publié le par Louloute

Tu vois, c'était une connerie de fêter tes 23 ans comme ça. Ouais, une belle connerie. Parce que le dimanche soir, je me suis assise dans mon TGV, comme une pauvre fille abandonnée et j'avais une espèce de boule dans la gorge et dans l'estomac. Tu sais de quoi j'ai eu envie ? J'ai eu envie de revenir ici, de vivre à Lyon, de vivre avec toi, de sortir avec tes potes, de croire que la vie pourrait être toujours aussi simple et aussi délirante qu'elle l'avait été pendant ces dernières 24 heures.
Le ton était déjà donné quand tu m'as attendue à la sortie de la gare samedi soir, puisque Pepito n'a rien trouvé de mieux que de klaxonner en toute discrétion pendant deux plombes. Genre j'ai pas vu que c'était vous la bande de fada qui m'attendiez. Et puis j'ai été tellement contente de te voir, et puis  Morgane aussi, la jolie fée un peu perdue...
Je passerai sous silence les premiers verres de rosé qui n'ont été que le début d'une longue soirée. Puis nous sommes allés au restau, tous ensemble. Et là, tu était si belle entourée de tous tes amis et de ta famille. Un message spécial pour An*ne et De*nis qui sont parents d'un petit bout de choupinou et qui sont des gens extra. J'ai trouvé qu'ils portaient sur eux la maturité qui sied à tous parents sans pour autant avoir perdu totalement l'insouciance de leur vingtaine. Je passerai de nouveau sous silence les trois tournées d'apéro (merci Pépito, ah ces pé*dés, un verre dans le nez et c'est parti !!) qui ont fait qu'une fois les entrées sur la table, j'ai compris que oui, là, décidement, manger ou boire il faut choisir.
Et puis il y a eu ta maman, à qui j'ai dit beaucoup de bêtises. C'est toujours ça une Louloute bourrée, ça ferait mieux de se taire. Encore une pensée spéciale pour Nath et Méhdi que j'ai été tellement contente de rencontrer.
On était bien là tous, à boire, à manger, à pousser des "oh" et des "ah" devant tes cadeaux. Parce que oui, j'ai trouvé que tu avais été bien pourrie gâtée quand même ! Mais tu le mérites, d'avoir rassembler tant de gens, tant de gens qui t'aiment. J'ai réalisé ce week-end tu ne jugeais jamais les gens du premier abord, qu'il n'y avait aucun critère impératif pour toi. Ta tolérance fait qu'à tes yeux nous avons tous une deuxième chance et même lorsque tu connais nos défauts, tu nous acceptes tels que nous sommes, imparfaits, et tu nous aimes quand même. J'ai mis vingt ans à m'apercevoir de cela, c'est long tout de même... et j'envie cette tolérance dont tu fais preuve :-)
Puis nous sommes allés danser. Ah, la fée Morgane et toi vous êtes les parfaites filles de la nuit avec qui il faut sortir. Et oui puisque nous ne payons ni entrées, ni vestiaires, ni verres ! Nous déplorerons au passage que la fée ait pris en photo chaque mec que nous trouvions mignons, ça donnait un genre paparazzi qui ne m'a pas vraiment gênée sur le coup, vu dans l'état où étaient mes neurones.
Là encore du monde, des mecs surtout, autour de nous comme des papillons attirés par la lumière. J'ai d'ailleurs fini la dernière demie-heure enlacée avec un jeune homme avec qui j'ai joyeusement mélangé ma langue et qui a insisté pour me donner son numéro. Ah les hommes... Je n'ai pas rappelé évidemment, je fais comme eux :-)
A 7 heures nous étions enfin chez toi, un Pépito bourré sur le canapé, la fée et toi dans la douche avant de manger du fromage et des olives devant un dessin animé et de s'écrouler définitivement.
Le lendemain ne fut que pizza, co*ca, oas*is, pour tenter de décuver. J'ai joué avec un ballon rempli d'hélium représentant Win*nie, puis nous avons courru après le bus, puis j'ai pris mon foutu TGV.
C'est vrai quoi, c'est nul de faire des anniversaires aussi bien ! La prochaine fois, débrouille toi pour que ce soit nul, j'aurai moins de mal à te quitter !
Ma cousine, ma presque grande soeur, ma chérie, c'était vraiment géniale, me suis sentie entourée, avec des gens prêts à s'amuser comme si demain n'existait pas.
Tu me pardonneras donc de mettre cette merveilleuse photo de toi....

1260817824-small.jpg
Quelques citations de la soirée assez marquantes pour finir, qui montre qu'on peut se demander si tu t'es bu quand t'as vu ? :-D
"Jsuis pas un pédé !"
"Attend, je te prends en photo"
"Tu veux un Per*rier ?"
"Faut qu'on se fasse payer des verres"
"Elle avait qu'à être là la romaine ! "
"Tu dirais quoi à un mec que tu trouves mignon ?
- Est-ce que tu baises ?
- Non mais sérieusement
- Est-ce que tu baises ! "
"J'ai paumé ma carte bleue, qui a ma carte bleue ?"
"Jsuis pas bourré, jsuis énervé"


etc...

Publié dans famille

Commenter cet article

tirui 11/10/2007 09:54

quelle jolie cousine ;-)ps : c'est pas tous les hommes comme ça, moi si je partage mes microbes avec une fille, je la rappelle :-D

Louloute 11/10/2007 21:58

Mais toi t'es un homme bienComme on en fait plus d'ailleurs :)

Patrick0027 11/10/2007 06:46

Avec "Est ce que tu baises?" J'ai l'impression de lire un rugbyman un peu bourré sorti en boite avec ses potes.

EPP 10/10/2007 20:01

Tu m'excuseras mais... à l'heure où j'ai lu cet article, fallait pas me demander de comprendre des trucs :-)elle a un certain charme ta cousine ;-)

Louloute 10/10/2007 21:49

Ah ce cher EPP il ne rate jamais une occasion de draguerLa photo n'est pas flatteuse mais effectivement, elle est plutot pas mal !

EPP 10/10/2007 07:33

ah ah la tête ma louloutte !! On dirait qu'on venait de te réveiller avec tes petits yeux ;-) Une autre (nue)

Louloute 10/10/2007 08:58

EPP t'es sur que tu lis ?????C'est pas moi c'est ma cousine, jsuis moins jolie moi !

la fée morgane 10/10/2007 04:29

coucou ma belle, ce petit resumé de la soirée est vraiment tres reussi on ne pouvait pas mieux faire!!! reviens nous vite ma biche parce que sincerement tu es une nana excellente. pleins de gros bisous et a tres bientot.

Louloute 11/10/2007 14:05

Merci ma ptite Morgane ! A bientot jspr :)