Monstre (bis)

Publié le par Louloute

Je profite de ma toute nouvelle ascension au mode Priviliège (comme elle se la pète la Louloute!) pour donner une deuxième chance à ce texte que j'avais pris beaucoup de plaisir à écrire mais qui n'avait eu beaucoup de succès au cours de sa première parution.
Maintenant que vous êtes nombreux et locaces, je l'expose à vos yeux et à vos jugements...

Je venais d'atterir sur le toit, j'avais tiré un seul coup qui avait atteind son but. Je les poursuivais depuis près d'une heure et ils m'échappaient à chaque fois. Mais cette fois-ci, je sentais que la chance allait tourner. Je le suivais de près. L'obscurité jouait en ma faveur. Je le sentais tout proche et je décidais de contourner l'une de ces grosses cheminées pour l'attaquer par derrière. Le monstre se tenait devant moi, immobile et raide. Je notais alors la puissance de ses membres inférieurs qui lui avait permis de sauter jusqu'ici. Il n'avait pas besoin de notre technologie. Je le vis se diriger vers moi, griffes retractées, et malgré son apparence, je ne reculais pas. Il m'avait repérée plus vite que prévu.
Il avait une longue queue fine qui oscillait, semblable à celle d'un reptile mais son corps recouvert d'écailles semblait rayonner d'une aura apaisante, tandis qu'il s'approchait de moi. Je pouvais presque sentir son souffle chaud sur mon visage. Il deploya ses deux grandes ailes et tendit ses bras vers moi. C'est alors que j'aperçus au coin de ses yeux bleus profonds une larme qui coulait lentement le long de son visage. Je lâchais mon arme qui tomba sur le béton froid et sombre en tournant sur elle-même. Elle alla rejoindre la mare de sang qui commençait à s'étendre sur le sol, cette mare qui avait commencer à se former après mon coup de feu.
La compassion du monstre se lisait dans son visage et il commenca à me bercer doucement en refermant ses ailes sur moi. Je dis "il' car sa musculature puissante, son allure virile, se différenciait de l'allure fragile et délicate de la créture qui gisait à présent à nos pieds. Je compris. Je venais d'abattre sa femelle. Et à présent il me consolait. Et s'il me consolait, c'est qu'en réalité, le monstre, c'était moi...

Publié dans rêves

Commenter cet article

Lo 26/08/2007 00:01

moi j'étais fan dès la première parution.... ;D

Louloute 27/08/2007 19:24

Ouaiis !! Toi t'es une vraie de vraie !

pascal 22/08/2007 20:40

J'attends que tu m'en apportes un à Paname

Louloute 15/09/2007 12:54

qd tu veux :)

aureloche 22/08/2007 19:20

Oh non c'était pas des conneries au contraire c'était un super beau poéme!Dés que je le trouve je t'envoie un mail.C'est quoi ton adresse au faite????zioupette@hotmail.fr   voila la mienne!kisss

Louloute 23/08/2007 13:40

Comment ça tu n'a pas mon adresse mail ! Mais si j'en reçois des mails de ta part ! maligne va !Bon jte la refile : pititbichounours@yahoo.fret on ne rigole pas !

aureloche 21/08/2007 20:59

C'est vraiment trés beau!Si tu devient célébre rappelle toi que j'ai un poéme que tu m'a écrit il y a longtemps...; (ouai jvais devenir riche!!alors dépéche de devenir célébre!!!!!lool)kiss@+

Louloute 21/08/2007 23:22

C'est vrai je t'avais écris un poeme ? C'est pas le fait d'écrire qui me surprend, c'est juste que je ne me souviens plus de ce que j'y racontais ! Des conneries sans doute :) lolPromis jvais tenté d'etre celebre !

pascal 21/08/2007 20:23

Du vrai Amelie NothombBRAVO

Louloute 21/08/2007 23:22

Merki mon pascalou, t'acheteras mes livres ?